PRESSE

Communiqués

3 juin 2022

Le projet de Parc National Entre-Sambre-et-Meuse est bien lancé

Le projet de Parc National Entre-Sambre-et-Meuse est déjà bien lancé. En effet, depuis  l’annonce de sa présélection par la région Wallonne en décembre 2021, suite à l’appel à projet en juillet 2021 par la Ministre Tellier pour la création de deux parcs nationaux en Wallonie, la Coalition  Territoriale s’est investie comme jamais pour concrétiser ce projet de grande envergure dont on connaîtra l’issue à la fin de cette année. 

16 décembre 2021

Le projet de Parc parmi les sélectionnés !

C’est avec beaucoup de bonheur que nous apprenons que notre candidature visant à créer un Parc National en Entre-Sambre-et-Meuse a retenu l’attention du jury et se retrouve parmi les quatre candidats de la première sélection.

15 septembre 2021

Vers un Parc National en Entre-Sambre-et-Meuse?

Un projet ambitieux, porté par la Région wallonne, vise la création des deux premiers Parcs Nationaux de Wallonie en 2022. Dans le sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse, des acteurs se mobilisent pour proposer un dossier de candidature : la création d’un Parc National sur le territoire constituerait une belle plus-value pour la préservation des espaces naturels et le développement de la région.

Le projet dans la presse

Cinq réunions sur le projet de parc national

23 juin 2022, L’avenir

Entre-Sambre-et-Meuse.

Le 2 octobre, la candidature finale du parc national du Sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse sera déposée.   Cinq réunions citoyennes vont détailler des fiches projets du plan opérationnel

Une balade puis une information sur le parc national

16 avril, L’avenir

Entre-Sambre-et-Meuse.

L’équipe qui défend le projet de parc national au sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse part en tournée dans les communes concernées , pour échanger avec la population.

Le projet de parc national de l’Entre-Sambre-et-Meuse a été présélectionné

22 décembre 2021, Boukè.média (Canal C)

L’Entre-Sambre-et-Meuse pourrait bientôt devenir un parc national, elle fait partie des 4 régions qui ont passé la première étape de sélection avec la Forêt d’Anlier, les Hautes Fagnes et la Vallée de la Semois. Au final, seulement deux dossiers seront retenus sur les 4 pour l’appel à projet lancé par la Wallonie. Ils recevront chacun une enveloppe de 13 millions d’euros.Un projet ambitieux en termes de préservation de la nature, mais également d’un point de vue touristique et économique.

Le parc de l’ESEM présélectionné pour obtenir le label de Parc National

16 décembre, RTBF.be

C’est désormais officiel, le parc de l’Entre-Sambre-et-Meuse fait partie des finalistes dans la course pour obtenir le label de Parc national. Le Gouvernement wallon a en effet dévoilé les quatre projets présélectionnés par le jury composé d’experts et de membres du gouvernement.

Parc National : à quatre pour deux places !

16 décembre, L’avenir.net

L’Entre-Sambre-et-Meuse, la Vallée de la Semois, la Forêt d’Anlier et les Hautes Fagnes toujours en lice pour devenir parc national.

Le gouvernement wallon a octroyé quatre sésames ce jeudi, suite à l’appel à projets lancé en juillet dernier. À savoir Entre-Sambre-et-Meuse (84% des voix), Vallée de la Semois (80,44%), Forêt d’Anlier (74,33%) et Hautes Fagnes (71,67%).

Bientôt un Parc National de l’Entre-Sambre-et-Meuse?

15 septembre, Boukè.média (Canal C)

Deux parcs nationaux en Wallonie, voilà le projet ambitieux, porté par la Région wallonne, en 2022. Dans le sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse, des acteurs se mobilisent pour proposer un dossier de candidature, les CNB (Cercles des Naturalistes de Belgique), le Parc naturel Viroin-Hermeton et l’ Aquascope Virelles et les communes reliées, à savoir Chimay, Couvin et Viroinval.

La Wallonie lance un appel à projets pour la création de deux parcs nationaux

1 juillet, RTBF

Un appel à projets est lancé en vue de la création de deux parcs nationaux en Wallonie, a annoncé jeudi le gouvernement régional. Cette initiative s’inscrit dans le plan européen de facilité pour la reprise et la résilience (FRR). L’enveloppe qui y sera consacrée s’élève à 28 millions d’euros.